Une nouvelle injustice à découvrir chaque jour!


#39

 

Dernière chance : votez maintenant 2 x NON à la réforme de l’AVS ! 

La votation a lieu ce dimanche. Profitez des derniers jours pour empêcher l’adoption de la pseudo-réforme injuste de l’AVS. Les principales raisons de voter NON à ce projet sont, une fois encore, résumées ici. 

http://ow.ly/rvDD30flNgP


#38

 

Les rentes futures ne sont pas assurées, et ce, malgré la réforme sur la prévoyance vieilesse 2020.

Dans 10 ans déjà, l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) prévoit un déficit de plusieurs milliards. La PV2020 est un vote primordial. Le projet ne tient pas compte des défis liés à la démographie. Les jeunes exigent un modèle durable et ne veulent pas repousser le problème à plus tard. 

www.pseudoreforme2020.ch



#37

 

La PV2020 est entièrement supportée par les personnes de moins de 45 ans.

La réforme crée beaucoup de perdants qui paieront plus, mais dont leur propre retraite n’est pas garantie. C’est injuste. Nos petits-enfants ont aussi droit à des retraites sûres. La PV2020 est un vote primordial. Le projet ne tient pas compte des défis liés à la démographie. Les jeunes exigent un modèle durable et ne veulent pas repousser le problème à plus tard. 

www.pseudoreform2020.ch


#36

 

Non à une AVS à deux vitesses

« Voulons-nous vraiment d’une AVS à deux vitesses ? Cette mesure coûtera 1,4 milliard par an et alourdira les charges de la Confédération, qui devra augmenter les cotisations et la TVA – financée par tous y compris par les personnes d’ores et déjà à la retraite, non bénéficiaires de l’augmentation de 70 francs – ou rehausser l’impôt fédéral direct ou encore prendre des mesures d’économies. Nous devons pérenniser l’AVS sans la contraindre à des dépenses supplémentaires, de façon à ce qu’elle atteigne sa stabilité financière à long terme », insiste Jean-Michel Hainard, actuaire, expert fédéral en caisses de pensions, conseiller communal, PLR Nyon. 

http://ow.ly/M7ot30feuoq


#35

 

Les boulangers rejettent PV 2020

Les jeunes payeront, les rentiers actuels ne recevront rien et les entreprises passeront à la caisse. Pour Urs Wellauer, directeur de SBC, ce projet trop marqué à gauche doit être refusé. 

http://ow.ly/ak6030fdi7G



 

#34

 

Réforme de l’AVS – mauvaise pour les agriculteurs 

Le maître agriculteur et conseiller national Jean-Pierre Grin prévient : la réforme de l’AVS saborde la collaboration intergénérationelle dans les exploitations agricoles suisses. Les agriculteurs paieront plus tout en risquant de moins recevoir. Ils comptent parmi les perdants de la réforme. 

 

http://ow.ly/5etR30fcsHS

#33

 

Réforme de l’AVS – un bricolage 

En concoctant au Parlement le projet d’extension de l’AVS qui nous est soumis aujourd’hui, les partis du centre gauche ont commandé un menu à trois plats. Mais ils ne veulent payer que le premier. Et préfèrent laisser le reste de l’addition aux jeunes, qui hériteront d’une montagne de dettes. C’est du bricolage politique. 

http://ow.ly/rPYn30fboPZ


#32

 

Où trouver cet argent ?

Le champion olympique de judo Sergei Aschwanden se fait du souci pour les jeunes si cette réforme prévoyance vieillesse 2020 passe. Les dégâts à la Suisse seraient terribles selon lui. 

http://ow.ly/xjf650e25pt



#31

 

« …, elle vous prend le bras… »

« Si pour effectuer des réformes importantes nous sommes désormais contraints de distribuer des susucres contreproductifs exigés par la gauche, je suis pessimiste pour l’avenir de notre pays », relève Pierre-André Page, conseiller national UDC/FR. Et il avertit : « Car il n’en va pas que de la réforme de l’AVS. La gauche ne cessera de revendiquer de nouvelles extensions, lors de chaque nouvelle adaptation. Elle ne veut pas de votre doigt, elle vous prend le bras.

http://ow.ly/XYkQ30f7CDJ


#30

 

La Berner Zeitung le montre : les chiffres d’Alain Berset sont faux

Dans la campagne en faveur de la prévoyance vieillesse 2020, le conseiller fédéral Alain Berset utilise des chiffres tirés d’une étude de Peter Zanella, chiffres qui selon l’auteur ne sont plus actuels. Sans la réforme, les jeunes verraient s’envoler 1,3 milliard de francs d’allègements, prétend le ministre. Son « principal témoin », Peter Zanella, contredit cette affirmation : seule une petite partie au plus de ce chiffre peut, selon lui, figurer au titre d’allègement dont bénéficieraient les jeunes grâce à la réforme. Quant aux conséquences du projet pour les caisses de pensions, Zanella estime qu’il augmentera surtout la réglementation et la bureaucratie.

http://ow.ly/8BFy30f5Vpv


#29

 

Propagande gouvernementale sur l'AVS

L'Office fédéral des assurances sociales (OFAS) a dû s'expliquer devant la Commission des finances du Conseil national sur la question de l'abus de propagande gouvernementale. Manuel Leuthold a outrepassé son rôle de président du Fonds AVS – neutre – et tenté d'influencer la votation. En outre, la brochure explicative passe tout simplement sous silence les arguments opposés par les partis bourgeois. La propagande gouvernementale, qui est malhonnête, ne cesse de prendre de l'ampleur. L'interpellation déposée aujourd'hui par le conseiller national Hans-Ulrich Bigler vise à obtenir que le conseiller fédéral Alain Berset soit tenu de s'expliquer devant le Parlement.

 

http://ow.ly/idTe30f3MBX



#28

 

Marco Chiesa, directeur d'un EMS, met en garde contre une AVS à deux vitesses

La réforme injuste de l'AVS pénalise les personnes d’ores et déjà à la retraite, qui devront payer sans rien avoir en retour. Les plus démunis seront en outre fortement mis à contribution suite à la réforme de l'AVS.

 

http://ow.ly/cAHA30f2Eew

 


#27

 

Réforme de l'AVS: aucun respect pour les femmes

La réforme de l'AVS implique que l'âge de la retraite des femmes soit relevé à 65 ans. Certes, cette mesure aide à assainir l'AVS. Mais elle manifeste un manque de respect total à l'égard des femmes, car leur contribution est absurdement dilapidée. Au lieu de servir à assainir durablement les finances de l'AVS, les économies obtenues grâce aux femmes seront gaspillées sous la forme de rentes-cadeaux, dont profiteront même des millionnaires. 

 

http://ow.ly/1AKc30f1Nqs


#26

 

En matière de TVA, le conseiller fédéral Berset pratique la tactique du salami.

 

Si l'on examine les projets que le conseiller fédéral socialiste a présentés au Parlement il y a environ trois ans, on saisit très vite que, si la réforme de l'AVS est acceptée, il faudra sous peu recourir à de nouvelles hausses de la TVA pour combler un déficit structurel qui atteindra 8 milliards de francs par an en 2030.

 

http://ow.ly/c5FZ30f0wq5



#25

 

La réforme de l’AVS pousse les bas salaires hors du 2e pilier

 

Pour une femme de 40 ans ayant un revenu de 21 151 francs par année, l’adoption de la réforme injuste de l’AVS ferait bondir les cotisations à sa caisse de pensions. D’un seul coup, les cotisations versées par la salariée et son employeur doubleraient en effet – pour atteindre 775.50 francs. Avec des incitations aussi perverses, la réforme de l’AVS pousse véritablement les bas salaires hors de la LPP. Seul un NON le 24 septembre prochain permettra de corriger ces mauvaises incitations. 

 

http://ow.ly/d3gz30eYO1L


#24

 

Prétendue bénéficiaire, la génération transitoire est elle aussi perdante

 

Les personnes aujourd’hui âgées de 45 à 64 ans sont volontiers présentées comme les bénéficiaires de la réforme. Des mesures spéciales garantiraient leurs droits acquis, généralise-t-on. Pourtant, cela ne vaut que pour une minorité de 20% de ce groupe, uniquement assurée au minimum LPP. 80% des personnes aujourd’hui âgées de 45 à 64 ans ne verront pas un centime des mesures en faveur de la génération transitoire. Comme toutes les autres, elles font partie des perdantes de la réforme.

 

http://ow.ly/pAZP30eXhqt


#23

 

Avec pomme et poire contre la réforme de l’AVS

Nous ne pouvons pas dépenser de l’argent que nous n’avons pas. Le coutelier et président de l’Union cantonale zurichoise Werner Scherrer démontre, à l’aide d’une pomme et d’une poire, que la réforme de la prévoyance vieillesse 2020 non seulement n’assainit pas l’AVS, mais crée en outre deux classes de retraités.

 

http://ow.ly/h7zi30eVjg4



#22

 

La réforme de l’AVS augmente les coûts de l’aide sociale dans les cantons et les communes, prévient le conseiller aux Etats PLR et ancien conseiller d’Etat du canton de Zoug Joachim Eder. 

http://ow.ly/xY2t30eTsP6


#21

 

La réforme de l’AVS pénalise les restaurants par rapport aux établissements à l’emporter 

La réforme de l’AVS non seulement renchérit le coût du travail et le prix de chaque café et chaque bière. Cette réforme aggrave encore les problèmes d’inégalité de traitement entre restaurants et établissements à l’emporter. Les perdants seront les restaurateurs et leurs clients. 

http://ow.ly/LAuK30eSerS


#20

 

Un compromis ? Non, une tromperie ! 

Les bonimenteurs parcourent le pays. Ils tentent de convaincre la population : la réforme de la prévoyance vieillesse serait un bon compromis helvétique. On ne peut plus faux ! Jamais il n’y eut de plus grande tromperie dans l’histoire de la prévoyance vieillesse. 

http://ow.ly/7IJX30eRwLE



#19

 

Une étude le montre : l’opposition à la réforme de l’AVS gagne toutes les générations 

Une étude de l’Université de Constance le montre : toutes les générations ont en commun de considérer que la réforme sur laquelle nous voterons le 24 septembre ne règle aucun des problèmes financiers à long terme touchant la prévoyance vieillesse en Suisse. L’opposition à la pseudo-réforme de l’AVS va croissant non seulement chez les jeunes, mais aussi dans les rangs de la génération transitoire des baby-boomers.

http://ow.ly/X8Wm30eQcCv


#18

 

Réforme de l’AVS : coupes dans les EPF ?

 

Des millions de francs d’économies frappent le budget des EPF. La réforme de l’AVS pourrait entraîner des millions de francs de coupes supplémentaires. La Confédération doit économiser plus de 600 millions de francs par an – également dans la formation. La gauche préfère distribuer des cadeaux aux millionnaires plutôt qu’investir dans la formation.

 

http://ow.ly/ihv630eOjnX


#17

 

Réforme de l’AVS – une offensive de la gauche sur le 2e pilier

La gauche travaille à affaiblir le 2e pilier. Son objectif à long terme étant la création d’une caisse étatique unique. La réforme sur laquelle nous voterons le 24 septembre prochain constitue un objectif intermédiaire important de la gauche dans le démantèlement de la prévoyance professionnelle.

http://ow.ly/eBaS30eMDi6



#16

 

Jeunes entrepreneurs contre la réforme de l’AVS

 

La réforme de l’AVS met en péril le modèle qui fait le succès de la Suisse, prévient la Young Professionals Association (YPA) – association de jeunes entrepreneurs, de personnel spécialisé et cadres dirigeants : « Cette réforme est insupportable, surtout pour les start-up. C’est un véritable frein à l’innovation. Il faut absolument l’empêcher », insiste Bobby Leu, président de l’YPA.

 

Communiqué de presse (fichier PDF) :  http://ow.ly/84ni30eKsa6


#15

 

Un chèque sans provision doit résoudre les problèmes de financement de la réforme de la prévoyance vieillesse 2020.

Les coûts de la réforme de l’AVS sont tout simplement laissés à la charge de la jeune génération. Une réforme dont le financement n’est pas clairement assuré ne peut être qualifiée de réforme ! C’est la raison pour laquelle les Jeunes Libéraux-Radicaux combattent ce projet et exigent du Parlement une solution qui ne lègue pas les problèmes à la jeune génération.

Dans neuf cantons, des Jeunes Libéraux-Radicaux sont dans la rue pour convaincre les citoyens de voter NON à la réforme de la prévoyance vieillesse 2020. Cet événement marque le lancement de trois journées d’action axées sur le caractère non finançable, non durable et non équitable de la réforme. La première journée tenue aujourd’hui met en évidence le caractère non finançable de la réforme.

 

Communiqué de presse : http://ow.ly/tDAS30eINJt


#14

 

Raymond Clottu met en garde contre le boutefeu qu'est la réforme de l'AVS.

 

La réforme de l'AVS agit comme un accélérateur d'incendie. Au lieu d'assainir l'AVS, elle fait exploser les coûts. Le conseiller national UDC neuchâtelois met en garde contre cette pseudo-réforme.

 

http://ow.ly/DGbC30eHJ4d



#13

 

La réforme de l'AVS restreint l'assouplissement de l'âge de la retraite

Le conseiller fédéral Alain Berset essaie de nous faire croire que l'assouplissement de l'âge de la retraite serait précisément un avantage apporté par sa pseudo-réforme. C'est tout le contraire. L'âge minimum LPP pour la retraite anticipée passe de 58 à 62 ans. 

 

http://ow.ly/S8W530eGYSh


#12

 

La suppression de la franchise en faveur des rentiers pénalise les seniors actifs

 

À l'heure actuelle, toute personne retraitée qui exerce une activité lucrative n'a plus à payer de cotisations AVS sur les premiers 16'800 francs qu'elle gagne. Cette franchise encourage de nombreux rentiers à rester actifs, du moins à temps partiel, après l'âge de la retraite. Mais la pseudo-réforme de l'AVS supprime cette incitation. En fin de mois, les rentiers disposeront de moins d'argent. Et ne profitant plus de la collaboration de ces seniors, les exploitations agricoles et les PME perdront un important savoir-faire.

 

http://ow.ly/AJvz30eFOZe


#11

 

Plafonnement de la rente de couple : une injuste redistribution qui prend aux pauvres pour donner aux riches

La réforme de l'AVS implique le relèvement du plafond de la rente de couple, de 150% actuellement à 155%. Ce prétendu détail de l'injuste réforme a pour conséquence une redistribution par laquelle on prend aux pauvres pour donner davantage aux riches. Car le plafonnement de la rente de couple n'a d'effet qu'en ce qui concerne les couples de rentiers, lesquels sont déjà relativement aisés. Les autres se retrouveront le bec dans l'eau.

 

http://ow.ly/VF1t30eEjK3



#10

 

Ce n’est pas un compromis !

 

«Très souvent, on entend dire que cette réforme est finalement le fruit d’un concensus assez mauvais, mais qui serait meilleur que l’absence de tout compromis. Or, cette réforme empire clairement la situation. … Cette réforme est mauvaise. Elle permet de gagner quelques années avant la faillite du système, mais ne résout rien à long terme. Pire, elle rend la situation encore moins assumable.»

Philippe Nantermod, conseiller national (PLR/VS)

 

http://ow.ly/ebCz30eCrJR


#9

 

Réforme de l'AVS : Des frais, et rien d'autre…

 

Loin d'assainir la situation, la pseudo-réforme injuste de l'AVS entraînera une débauche de charges bureaucratiques. Et ce sont les institutions de prévoyance, les assurés et les PME qui paieront les pots cassés.

 

http://ow.ly/1JMz30eAHqx


#8

 

On brandit des menaces lorsqu'on est à court d'arguments

 

Alain Berset, notre ministre des questions sociales, menace les jeunes: filez doux et dites bravement OUI à ma réforme, sinon vous n'obtiendrez plus rien. Lorsqu'on brandit des menaces, c'est que l'on est à court d'arguments. Il existe toujours des alternatives. Le rejet de ce projet est la condition préalable à une vraie réforme, simple et juste.

 

http://ow.ly/Urph30ez2wI



#7

 

Réforme de l’AVS : les Jeunes UDC dénoncent le clientélisme

 

La grande majorité des représentantes et représentants du camp du OUI à la réforme de l’AVS appartient elle-même à la génération transitoire des 45 à 64 ans, à qui doit profiter la réforme aux dépens des travailleurs, des jeunes et des actuels retraités. Les Jeunes UDC critiquent, dans une lettre ouverte, la mentalité du « self-service » du centre gauche.

 

 

Lettre les Jeunes UDC (fichier PDF) : http://ow.ly/ZMyv30exJky


#6

 

Tu paies trop - Calcule toi-même ! 

 

La réforme de la prévoyance vieillesse 2020 te coûte beaucoup trop cher à toi aussi. Cette pseudo-réforme est onéreuse mais ne garantit aucune rente. Entre ton âge et ton salaire annuel brut dans le calculateur AVS. En trois clics, tu constates à quel point tu figures toi aussi parmi les perdants de cette réforme injuste. 

 

http://ow.ly/ACFr30ewEc7


#5

 

Tueurs d'emplois – réforme de l'AVS

 

Alors que la Confédération, lors de la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse, évoquait encore une perte de l'ordre de 15'000 emplois, ce point critique est escamoté dans le message relatif au projet de réforme. Analyse de Georg Staub, spécialiste du marché du travail : des dizaines de milliers d'emplois sont menacés par le relèvement des taux de la TVA et des prélèvements salariaux.

 

http://ow.ly/zeo330ev2kU



#4

 

Une AVS à deux vitesses: Les rentiers actuels ne recevront pas un centime

 

Les retraités d'aujourd'hui actuels devront, eux aussi, financer les rentes-cadeaux allouées aux nouveaux rentiers. Mais eux-mêmes n'en profiteront nullement. Et cela quand bien même nombre d'entre eux sont partis à la retraite avec des taux de conversion plus bas et sans bénéficier d'aucune mesure d'atténuation des conséquences sociales. C'est une injustice. Jusqu'ici, dans le domaine de l'AVS, on s'en est rigoureusement tenu au principe selon lequel des revenus comparables doivent aboutir à l'obtention de rentes équivalentes. Aujourd'hui, les milieux politiques veulent des rentiers de 2e catégorie se contentant de rentes à bon marché. Les rentiers actuels seraient indubitablement les perdants de la réforme de la prévoyance vieillesse : avec un revenu inchangé, ils devraient payer davantage d'impôts à la consommation.


#3

 

Les surcoûts de la réforme de l'AVS sont une incitation au tourisme d'achat.

Les hausses de la TVA et des co-tisations salariales, telles que pré-vues par la pseudo-réforme de l'AVS, entraînent pour nous tous des coûts supplémentaires (voir : www.calculateur-avs.ch). L'accroissement des charges sur salaires affaiblit la compétitivité des pro-ducteurs suisses. Le commerce de détail, notamment, en souffrira particulièrement. Les achats à l'étranger gagneront encore en attrait en raison du creusement des différences de prix.

 

En savoir plus : http://ow.ly/GY9030esc2j


#2

 

Johanna Gapany s'engage contre la mauvaise réforme de l'AVS.   Un rejet tourné vers l'avenir: Nous attendions une réforme en phase avec notre temps. Flexibilité, équilibre des 3 piliers, équité de traitement, respect du contrat intergénérationnel. Voilà ce que la société demandait ! Le Conseil fédéral l’avait promis et le résultat n’est clairement pas à la hauteur. Une réforme est pourtant nécessaire, mais cet argument n'est pas suffisant pour accepter n'importe quoi, encore moins une réforme qui ne fait qu'empirer notre situation. C'est aujourd'hui un rejet tourné vers l'avenir, vers de nouvelles propositions du parlement. Si nous devons faire des efforts sur les charges salariales, sur la TVA, sur l'âge de départ à la retraite, nous les ferons mais pour une réforme qui garantit nos rentes à toutes et tous.

Blog sur LeTemps: 
http://ow.ly/Ih9t30erry8



Download video: MP4 format

#1

 

Les jeunes manifestent avec de la barbe-à-papa pour dénoncer la réforme de l’AVS: jeunes et ren-tiers doivent financer des “rentes-susucres” de 70 francs avec un chèque en bois de plusieurs mil-liards; ils sont trahis. 

 

En savoir plus: http://ow.ly/kFwr30eoxN2